Memo du général Twining

Une lettre établissant le caractère réel des observations d'OVNIS

Cette lettre est celle que général Nathan Twining à l'attention du brigadier George Shulgen. Cette lettre fut mise en annexe du rapport CONDON, rapport, on le rappelle, qui concluait à la non existence des OVNIS. Voic la traduction de cette lettre de Twining:

​​

ATTENTION: Brig. Général George Schulgen AC / AS-2

 

1. Comme demandé par AC / AS-2, il est présenté ci-dessous l'opinion réfléchie concernant les «disques volants». Cette opinion est basée sur les données du rapport d'interrogation fournies par AC / AS-2 et sur des études préliminaires effectuées par le personnel du T-2 et du Laboratoire aéronautique, Division du génie T-3. Cette opinion a été formulée lors d'une conférence entre le personnel de l'Air Institute of Technology, Intelligence T-2, Office, Chief of Engineering Division, et les Aircraft, Power Plant and Propeller Laboratories de la division Engineering T-3.

2. Nous sommes d'avis que:

a) Le phénomène est quelque chose de réel et non visionnaire ou fictif.

b) Certains objets possèdent la forme d'un disque, et ont une taille si appréciable qu'ils semblent être aussi grands que des avions.

c) Il est possible que certains des incidents soient causés par des phénomènes naturels, tels que des météores.
 

AMC-memo-Nathan-Twining.jpg

d) Les caractéristiques d'exploitation rapportées telles que les taux de montée extrêmes, la maniabilité (en particulier en roulis) et certains mouvement qui doivent être considérés comme évasifs lorsqu'ils sont repérés ou contactés par un avion ami et un radar, laissent croire à la possibilité que certains des objets soient contrôlés manuellement, automatiquement ou à distance.

 

e) La description commune apparente est la suivante: 

 

(1) Surface métallique ou réfléchissant la lumière.

(2) Absence de trainée derrière l'objet, sauf dans quelques cas où l'objet fonctionnait apparemment dans des conditions de haute performance.

(3) De forme circulaire ou elliptique, plate sur le fond et bombée sur le dessus.

(4) Plusieurs rapports font état de vols en formation bien serrée variant de trois à neuf objets.

(5) Normalement aucun son associé, sauf dans trois cas, un grondement important a été noté.

(6) Des vitesses de vol en palier normalement supérieures à 300 nœuds sont estimées.

 

f) Il est possible dans les connaissances actuelles des États-Unis - à condition que des développements détaillés soient entrepris - de construire un avion piloté qui a la description générale de l'objet dans le sous-paragraphe (e) ci-dessus qui serait capable d'une portée approximative de 7000 milles à des vitesses subsoniques.

 

g) Tout développement dans ce pays dans le sens indiqué serait extrêmement coûteux, chronophage et au détriment considérable des projets en cours et, par conséquent, s'il est dirigé, devrait être mis en place indépendamment des projets existants.

 

h) Les points suivants doivent être dûment pris en considération:

 

(1) La possibilité que ces objets soient d'origine nationale - le produit d'un projet de haute sécurité inconnu d'AC / AS-2 ou de cette commande.

(2) L'absence de preuves matérielles sous la forme de pièces à conviction récupérées par accident qui prouveraient indéniablement l'existence de ces sujets.

(3) La possibilité qu'un pays étranger dispose d'une forme de propulsion éventuellement nucléaire, ce qui est hors de notre connaissance nationale.

 

3. Il est recommandé que:

- une. Le quartier général, l'armée de l'air émet une directive attribuant une priorité, une classification de sécurité et un nom de code pour une étude détaillée de cette question afin d'inclure la préparation d'ensembles complets de toutes les données disponibles et pertinentes qui seront ensuite mises à la disposition de l'armée, de la marine et de l'Atomique. Commission de l'énergie, JRDB, Air Force Scientific Advisory Group, NACA, et les projets RAND et NEPA pour commentaires et recommandations, avec un rapport préliminaire à transmettre dans les 15 jours suivant la réception des données et un rapport détaillé par la suite tous les 30 jours l'enquête se développe. Un échange complet de données devrait être affecté.

 

4. Dans l'attente d'une directive spécifique, AMC poursuivra l'enquête dans la limite de ses ressources actuelles afin de mieux définir la nature du phénomène. Des éléments d'information essentiels détaillés seront formulés immédiatement pour la transmission via les canaux.