Les fusées fantômes de Suède

1946 - Une origine russe?

L’observation des « fusées fantômes » s’est déroulée au printemps en 1946, culminant le 9 juillet avec 250 rapports. De nombreux rapports parlaient alors d’objet en forme de cigare et sans aile. Les cas les plus intéressants sont ceux rapportés par les pilotes les ayant observés en plein vol. Tentant de les prendre en chasse, les cigares s’esquivaient pour disparaitre. Les Suédois, persuadés que les fusées étaient en fait contrôlées par les radars russes (l'Union Soviétique avait pris Peenemünde) ont envoyés des avions espions sur les côtes russes mais sans découvrir aucune base de lancement, laissant encore aujourd’hui, le mystère des « fusées fantômes ».

L'histoire des fusées suédoises débute le 26 février 1946 lorsqu'une radio de Helsinki fait état d'étranges observations de météores dans le ciel du Nord de la Finlande. Ce n'est qu'en Mai de la même année que les observations augmentent et atteignent le sud de la Suède (plus densément peuplée que le nord de la Finlande). À l'automne, la défense suédoise avait enregistré près de 1000 rapports d'incidents. La vitesse des bolides variant de rapide à lente. À partir de mai, les médias parlaient abondamment des observations mais tout celà s'arrête à la fin juillet par ordre de la défense pour des "raisons stratégiques". En effet, pour les autorités, la seule explications plausibles étaient le test de missiles (sans tête explosive) de la part de l'Union Soviétique. En 1944, les tests de fusées V-2 de l'Allemagne Nazi avaient atteint la Suède. On également cru longtemps que des officiers des services secrets se sont rencontrés à Stockholm pour discuter du problèmes: Douglas Bader (Héro de guerre anglais) et James Doolittle (ayant enquêté les observation des Foo Fighters pendant la grande guerre). La seule photo (connue) fut prise (voir photo en bas) par Erik Reutersward et les enquêteurs ont conclu à un météore de jour (clairement visible sur la photo).

Le 10 octobre de la même année, alors que les observations étaient à peu près terminées, le ministère de la défense suédois émettait sa conclusion publiquement: la pluspart des observations sont des objets ordinaires et mal interprétés. Dans quelques cas seulement, les observations effectuées par les témoins ne peuvent être expliquer par un phénomène météorologique, par l'imagination ou par un avion.

Notons également, qu'une étude fait par l'ufologiste suédois Anders Liljegren (voir image) grâce à l'accès à l'information démontra que les officiers chargés d'enquêter en sont arrivés à la conclusion qu'aucun test de missiles n'avait été effectué au dessus de la Suède en 1946, laissant entrevoir que l'explication pour les observations inexpliquées relevait peut-être de visiteurs extra-terrestres. Les travaux des enquêteurs se sont terminés en décembre 1946. Notons aussi que l'enquête effectué par Liljegren en 1984 n'apporte aucune preuve de l'implication des militaire James Doolitle et Douglas Bader.

Anders Liljegren - Ufologue suédois